Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: 3 poèmes sur la mort, par Rûmî

  1. #1
    Tuqaddim Muntada-lfuqarâ' Avatar de daawa95
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    1 360
    Billets dans le blog
    8
    Téléchargements
    55
    Envois
    10

    Par défaut 3 poèmes sur la mort, par Rûmî



    Assalâmou`alaykoum

    Noces


    Notre mort c'est nos noces avec l'éternité

    Quel est son secret ? « Dieu est un »

    Le soleil se divise en passant par les ouvertures de la maison

    Quand les ouvertures sont fermées la multiplicité disparaît

    Cette multiplicité existe aussi dans les grappes :

    Elle ne se trouve plus dans le suc qui sourd du raisin.

    Pour celui qui est vivant dans la lumière de Dieu,

    La mort de cette âme charnelle est un bienfait

    A son sujet ne dit ni mal, ni bien,

    Car il est passé au dessus du bien et du mal.

    Attache tes regards sur Dieu, et ne parle pas de ce qui est invisible,

    Afin que dans ton regard Il mette un autre regard.

    C'est la vision des yeux corporels qui constitue cette vision

    Pour laquelle n'existe aucune chose invisible et secrète.

    Mais quand le regard est tourné vers la lumière de Dieu,

    Sous une telle lumière quelle chose pourrait bien être cachée ?

    Bien que toutes les lumières émanent de la lumière divine

    Ne nomme pas toutes ces lumières « lumière de Dieu »

    C'est la lumière éternelle qui est la lumière de Dieu ;

    La lumière éphémère est l'attribut de la créature et de la chair.

    C'est la lumière infernale qui luit dans les yeux des créatures

    Sauf pour celles dont c'est Dieu même qui oignit les yeux de khol

    Son feu est devenu lumière pour Son ami Abraham

    Les yeux de l'intelligence sont ignorants comme les yeux de l'âne

    O Dieu, qui confère le don de la vision!

    L'oiseau de la vision s'envole vers toi avec l'oeil du désir !


    L'appel de la mort


    Debout amis, partons. Il est tant de quitter ce monde.

    Le tambour résonne du ciel, voici qu'il nous appelle.

    Vois : le chamelier s'est levé, il a préparé la caravane

    Et veut s'en aller. O Voyageurs ! Pourquoi dormir !

    Devant nous, derrière nous s'élève le tintement

    Des clochettes, le tumulte du départ

    A chaque instant, une âme, un esprit

    S'envole là, ou il n'est plus de lieu.

    De ces lumières stellaires, de ces voûtes bleues du ciel

    Sont apparues des figures mystérieuses qui révèlent des choses secrètes

    Un lourd sommeil est tombé sur toi des sphères tournoyantes

    Prend garde à cette vie si légère, prend garde à ce sommeil si lourd

    Ame, cherches le Bien Aime, ami, cherche l'Ami.

    O veilleur, soit sur tes gardes ! Il ne sied pas au veilleur de dormir.

    Quatrain


    Le roi de la pensée sans trouble

    En dansant s'en est allé

    Vers l'autre pays

    Le pays de la lumière


    Rumi, poème qu'il récitât avant sa propre mort.


    Dernière modification par daawa95 ; 01/05/2008 à 21h57.

  2. #2
    Banned Avatar de fardany
    Date d'inscription
    avril 2008
    Messages
    91
    Téléchargements
    0
    Envois
    0

    Par défaut Re : 3 poèmes sur la mort, par Rûmî

    Citation Envoyé par daawa95 Voir le message






    Assalâmou`alaykoum

    Noces

    Notre mort c'est nos noces avec l'éternité

    Quel est son secret ? « Dieu est un »

    .


    Merci de nous le rappeler soeur et celui qui meurt avant de mourir n'a plus besoin de la mort

    le jour où mon Maître Sidi Benouda est mort, sachant que son Ame ne l'a jamais quitté, je me suis adressé à l'Ange de la mort par ces vers( en arabe) :

    Ô toi qui verse les coupes du glâs
    Où as-tu trouvé l'Ame de cet éteint?

    Si tu avais bu de nos coupes éternelles
    tu aurais vu une âme immortelle

    Mais Sache que ce sont des coupes Mamchaouiya
    en ont déjà bu Kaddour el el djilali
    .................................................. ...............................

    sur le plan du soufisme la mort est une rétractation de la lumière vers son point d'irradiation.





  3. #3
    Tuqaddim Muntada-lfuqarâ' Avatar de daawa95
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    1 360
    Billets dans le blog
    8
    Téléchargements
    55
    Envois
    10

    Par défaut Re : 3 poèmes sur la mort, par Rûmî

    Citation Envoyé par fardany Voir le message
    Merci de nous le rappeler soeur et celui qui meurt avant de mourir n'a plus besoin de la mort


    le jour où mon Maître Sidi Benouda est mort, sachant que son Ame ne l'a jamais quitté, je me suis adressé à l'Ange de la mort par ces vers( en arabe) :

    Ô toi qui verse les coupes du glâs
    Où as-tu trouvé l'Ame de cet éteint?

    Si tu avais bu de nos coupes éternelles
    tu aurais vu une âme immortelle

    Mais Sache que ce sont des coupes Mamchaouiya
    en ont déjà bu Kaddour el el djilali
    .................................................. ...............................

    sur le plan du soufisme la mort est une rétractation de la lumière vers son point d'irradiation.


    Les remerciements vous reviennent, merci pour ce beau partage.

    Ceux qui sont déjà mort, attendent la mort avec plaisir pensant qu'ils trouveront le repos et quitterons l'épuisement de ce bas monde alors que ce n'est qu'illusion .

    Ceux qui vivent , qui ont le coeur vivant, attendent la mort avec plaisir pour rejoindre leur demeure eternelle auprès de Leur Bien-Aimé.:)

    Ps : Mamchaouiya veut dire " nope " ? Pourriez-vous me donner le sens exact de ce mot.

    Allâh jâzik.




  4. #4
    Banned Avatar de fardany
    Date d'inscription
    avril 2008
    Messages
    91
    Téléchargements
    0
    Envois
    0

    Par défaut Re : 3 poèmes sur la mort, par Rûmî

    Citation Envoyé par daawa95 Voir le message
    .:)

    Ps : Mamchaouiya veut dire " nope " ? Pourriez-vous me donner le sens exact de ce mot.

    Allâh jâzik.

    Mamchaouiya, se réfère au nom de la zaouiya mère de Mamcha Sidi Benouda. le sourcier "el Khamar" nous donnait à boire des coupes euphorisantes de l'Amour qu'on buvait sous l'Oeil attendri de Sidi Kaddour Benchour et de notre Imam el Arifin .

    Une seule coupe égalait les actions de toute une vie dans l'adoration.

    "djadbatoun min djadabat el Haq touwazi 3mala ethaqalayn" ( une "ivresse"des ivresses du vrai équivaut à tous les bons actes des Hommes et des Djinn)

    cherche en à boire


  5. #5
    Membre Junior
    Date d'inscription
    mai 2008
    Messages
    2
    Téléchargements
    0
    Envois
    0

    Par défaut Re : 3 poèmes sur la mort, par Rûmî

    ASSALAM ALAYKOUM.Ses vers ont remplient mes yeux de larme car j'ai eut peur de la mourt puisque l'amour ne m'a pas encore anéantit et que je subsiste malgré moi.Je ne suis pas encore de ceux qui tout épris de leur seigneur sont impatiant d'aller a sa rencontre.Merci pour ces vers qui aujourd'hui m'ont fait réplonger en moi!








    Assalâmou`alaykoum



    Noces



    Notre mort c'est nos noces avec l'éternité



    Quel est son secret ? « Dieu est un »



    Le soleil se divise en passant par les ouvertures de la maison



    Quand les ouvertures sont fermées la multiplicité disparaît



    Cette multiplicité existe aussi dans les grappes :



    Elle ne se trouve plus dans le suc qui sourd du raisin.



    Pour celui qui est vivant dans la lumière de Dieu,



    La mort de cette âme charnelle est un bienfait



    A son sujet ne dit ni mal, ni bien,



    Car il est passé au dessus du bien et du mal.



    Attache tes regards sur Dieu, et ne parle pas de ce qui est invisible,



    Afin que dans ton regard Il mette un autre regard.



    C'est la vision des yeux corporels qui constitue cette vision



    Pour laquelle n'existe aucune chose invisible et secrète.



    Mais quand le regard est tourné vers la lumière de Dieu,



    Sous une telle lumière quelle chose pourrait bien être cachée ?



    Bien que toutes les lumières émanent de la lumière divine



    Ne nomme pas toutes ces lumières « lumière de Dieu »



    C'est la lumière éternelle qui est la lumière de Dieu ;



    La lumière éphémère est l'attribut de la créature et de la chair.



    C'est la lumière infernale qui luit dans les yeux des créatures



    Sauf pour celles dont c'est Dieu même qui oignit les yeux de khol



    Son feu est devenu lumière pour Son ami Abraham



    Les yeux de l'intelligence sont ignorants comme les yeux de l'âne



    O Dieu, qui confère le don de la vision!



    L'oiseau de la vision s'envole vers toi avec l'oeil du désir !




    L'appel de la mort



    Debout amis, partons. Il est tant de quitter ce monde.



    Le tambour résonne du ciel, voici qu'il nous appelle.



    Vois : le chamelier s'est levé, il a préparé la caravane



    Et veut s'en aller. O Voyageurs ! Pourquoi dormir !



    Devant nous, derrière nous s'élève le tintement



    Des clochettes, le tumulte du départ



    A chaque instant, une âme, un esprit



    S'envole là, ou il n'est plus de lieu.



    De ces lumières stellaires, de ces voûtes bleues du ciel



    Sont apparues des figures mystérieuses qui révèlent des choses secrètes



    Un lourd sommeil est tombé sur toi des sphères tournoyantes



    Prend garde à cette vie si légère, prend garde à ce sommeil si lourd



    Ame, cherches le Bien Aime, ami, cherche l'Ami.



    O veilleur, soit sur tes gardes ! Il ne sied pas au veilleur de dormir.



    Quatrain




    Le roi de la pensée sans trouble



    En dansant s'en est allé



    Vers l'autre pays



    Le pays de la lumière






    Rumi, poème qu'il récitât avant sa propre mort.



Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51